La fin de règne de Carlos Ghosn est pour bientôt. La période de détention du dirigeant au Japon s’allongeant, le gouvernement et le groupe Renault ont donc amorcé l’étape de sa succession.

Dans un communiqué, toujours très succinct, Philippe Lagayette, administrateur référent de Renault, et Patrick Thomas, président du comité des nominations et de la gouvernance, confirment que « les organes de gouvernance de Renault travaillent activement à la recherche de la meilleure solution pour la gouvernance future du groupe, avec le souci de défendre les intérêts de l'entreprise et de conforter l'Alliance Renault Nissan. Le conseil d'administration prendra les décisions qui s'imposent dès que les éléments nécessaires seront réunis ».