Les constructeurs français excellent en matière de petits véhicules, le bilan semestriel mondial de Renault en atteste une nouvelle fois. La Renault Clio, sortie en 2012 et sur le point d'être remplacée en 2019, a ainsi continué de progresser dans les statistiques d'immatriculations : 225 609 exemplaires distribués dans le monde, +4,3%. A elle seule, la polyvalente de chez Renault représente 10,9% des ventes mondiales du groupe.
Le Renault Captur n'est pas en reste : les immatriculations mondiales se sont révélées en hausse de 5,8% (130 012 ventes), tout comme celles de la Twingo (+14,2%) ou encore de la Dacia Sandero (+9,5%, 151 020 exemplaires). Plus ténue en revanche a été la progression enregistrée par la Zoe : +2,7% de ventes mondiales pour 17 436 voitures électriques mises à la route. A l'échelle européenne (97% du volume), la Zoe a même fait du surplace, avec des ventes en hausse de 0,8%.

Ce bilan positif sur les véhicules de taille modérée souffre tout de même une exception : le Renault Koleos deuxième du nom a vu ses ventes progresser de 28,1% (40 527 immatriculations) au premier semestre 2018, sans doute en raison d'un lancement encore inachevé au premier semestre 2017.

Dès le segment des voitures compactes, les ventes prennent une autre tournure au sein du groupe Renault. La deuxième vente mondiale de Renault, la Mégane, a perdu un peu de terrain. Les immatriculations se sont tassées de 2,3% dans le monde, avec 163 252 unités
Renault Talisman
enregistrées. Mais surtout, le haut de gamme "à la française" a continué de décevoir : -30,1% de ventes pour l'Espace qui peine à trouver son public, -45,5% pour la Talisman (14 164 mises à la route). Cette dernière voit la France absorber un tiers de son volume de ventes globales !

Condamné à vivoter, le haut de gamme français ? A voir. Le véhicule le plus cher du groupe Renault vaut 54 700€, il s'agit de l'Alpine A110. Le mythe s'est vendu à hauteur de 644 exemplaires depuis le début de l'année, intégralement en Europe. Le carnet de commandes est tellement plein (environ 4200 voitures à livrer) que Renault vient à peine de faire savoir que la cadence de production était augmentée...