Que ce soit dans la pièce de rechange, l’autopartage et la mobilité ou encore le véhicule d’occasion, les constructeurs n’hésitent plus à mettre la main au portefeuille pour explorer de nouveaux marchés. Sur les business de la pièce de rechange et du véhicule d’occasion, PSA a clairement rebattu les cartes. Le groupe dirigé par Carlos Tavares a notamment pris une participation majoritaire dans Aramisauto, en 2016, avant de lancer quelques mois plus tard sa vitrine Carventura.com, qui accompagne les particuliers dans la vente ou l’achat d’un véhicule d’occasion. En Allemagne, Daimler a récemment pris une participation de 20% dans Heycar, plateforme allemande spécialisée dans la vente de voitures d'occasion, créée en 2017 par Volkswagen.

Renault a décidé d’investir à son tour sur le marché du VO de particulier à particulier (C2C).
Le groupe vient ainsi d’annoncer l’acquisition de la start-up française Carizy.

Fondée en 2015, celle-ci compte une trentaine de collaborateurs et travaille avec plus de 300 inspecteurs automobiles. Depuis son lancement, elle est intervenue sur 2 000 transactions de véhicules. Pour rappel, Carizy avait ouvert son capital en juin 2016 aux groupes Macif et Matmut, concrétisant une levée de fonds d’1 million d’euro.

Le marché français du VO entre particuliers est estimé à 4 millions de véhicules par an, soit environ les deux tiers du marché VO total. Cependant, les volumes traités par ces sociétés demeurent encore confidentiels.

-A lire aussi Les sites de ventes d'occasion à particulier jouent des coudes