La grève couve sur le site PSA de Rennes-la-Janais (35) : "Les volumes de prodution annoncés pour Rennes malgré le lancement d'un nouveau véhicule sont insuffisants au regard des efforts demandés aux salariés" indique la CFDT dans un communiqué. Un préavis est donc déja déposé pour le 3 octobre dès 11h30, sachant que la CGT a décidé elle aussi de s'associer au mouvement de protestation.

Selon le secrétaire de la CFDT Laurent Valy, "avec le nouveau contrat social,  ce seraient 100 000 à 150 000 véhicules par an" qui sortiraient des chaines bretonnes à compter de 2017. Soit, toujours selon la CFDT, un recul par rapport aux 170 000 promis initialement, sachant de toute façon que l'usine est en capacité de fabriquer jusqu'à 243 000 unités par an.

Laurent Valy s'alarme d'autant plus qu'afin de produire une telle quantité de véhicule, 2500 personnes seraient nécessaires, alors que l'effectif actuel est d'environ 4000 employés.

Un comité paritaire stratégique doit se tenir le 15 octobre prochain afin de décider de l'avenir des sites industriels de PSA.