Dans son rapport consacré à l’industrie automobile, l’ACEA (avec IHS Markit et Eurostat) a livré les principaux indicateurs du secteur automobile dans le monde sur l’exercice 2018. Il s’est immatriculé très précisément 78 959 555 voitures neuves (VP) l’an passé, un chiffre en repli de 0,8% par rapport à 2017. Cette baisse résulte principalement du recul enregistré en Chine (-3,5%), le premier depuis trois décennies, qui représente 30% du marché automobile mondial. « La montée des tensions commerciales avec les États-Unis et le durcissement de la politique de crédit semblent avoir affecté la confiance des consommateurs chinois », explique l’ACEA.

Le marché automobile en Amérique du Sud est reparti à la hausse (+7%), tiré par le Brésil (+12,6%), tandis qu’il s’est contracté de 1% en Amérique du Nord (-0,4% aux Etats-Unis). En Inde, portées par un solide premier semestre, les immatriculations de VN ont enregistré une croissance de 6,2%, à 3,5 millions d’unités.

Fort recul de la production auto en Turquie


L’ACEA rapporte que 78 939 935 voitures neuves ont été fabriquées dans le monde en 2018, soit un repli de 1,2%. La production automobile a reculé de 2,5% en Chine, à 23,1 millions d’unités (29% de la production mondiale). Elle a également baissé de 1,3% en Amérique du Nord (-0,2% aux Etats-Unis), à 12,96 millions, et de 2,4% en Corée du Sud (3,7 millions). En Europe élargie, la Turquie a accusé une chute de 8,6%, avec 994 803 voitures fabriquées.

Dans l’Union Européenne, la production automobile a reculé de 2,1%, à 16,1 millions d’unités. L’Allemagne reste de loin le premier producteur de voitures, malgré une chute de 9,9%, devant l’Espagne (2,1 millions ; -0,9%) et la France (1,67 million, +0,4%). Les volumes fabriqués au Royaume-Uni ont fortement diminué en 2018 (-9,7%), à 1,5 million. A l’inverse, ils ont augmenté sensiblement en Slovaquie (+9,8%, à 1,03 million).

21,4% des exportations européennes vers les Etats-Unis


Enfin, le rapport informe que l’importation de voitures neuves dans l’Union Européenne a fortement augmenté en 2018 (+9,3%), à 3,65 millions d’unités, tandis que les exportations se sont contractées de 1,6%, à 5,4 millions. Les voitures neuves importées dans l’UE l’an passé sont principalement arrivées de Turquie (784 719 véhicules ; -0,6%), du Japon (683 176 ; +6%) et de Corée du Sud (540 788 ; +4,2%).

Les Etats-Unis ont été le premier marché pour l’exportation des véhicules produits dans l’Union Européenne, avec 1,15 million de modèles qui ont traversé l’Atlantique (-1,8%). La Chine se place en 2e position (545 082 véhicules ; -5,3%) suivie par la Turquie (291 225 ; -37,6%).