C’est à Opio (06), que c’est déroulé le 16ème congrès Five Star. L’occasion pour les 500 personnes présentes de mesurer les ambitions et la volonté du groupement, de devenir leader dans sa catégorie. En effet, en 2008 il a enregistré 70 nouveaux adhérents, soit la plus forte progression depuis son lancement en 1992. Ce qui le place en seconde position, en nombre, sur les 10 autres réseaux français. Sur le plan européen, Five Star, représenté dans 9 pays, totalise 981 carrosseries. « Nous allons, d’ici peu, franchir la barre des 1 000 » se réjouissait Alain Bessin, président du réseau français, qui lui, vise le cap des 500 dans l’Hexagone.
Ce point fait, le moment était venu de faire le bilan sur les engagements pris lors du dernier congrès de La Baule en 2008, où trois axes de développement majeurs avaient été annoncés, soit : un recrutement d’entreprises de qualité, un maillage territoriale cohérant en nombre et en répartition et une offre de services correspondants aux cahiers des charges des apporteurs d’affaires.

 

 

Des objectifs qui, au travers de différents outils, se sont concrétisés, telle la facturation centralisée par exemple, ou un accord avec les AGF, dont le lancement officiel aura lieu le 1er juillet prochain. Selon Alain Bessin, ce groupement qui assure 2,4 millions d’automobilistes, règle globalement 260 000 réparations par an. Un bon potentiel pour les adhérents du réseau. En revanche, pour la nouvelle signalétique, elle patine un peu. Elle ne démarre pas aussi vite que prévu, seulement 51 carrossiers l’arborent. Des problèmes seraient intervenus entre les audits et les concrétisations et ont ralenti le processus. Des actions correctives ont été mises en place afin de relancer la démarche, avec un coup de pouce de 1 500 euros jusqu’à la fin de l’année 2009 de la part du réseau, pour le kit de base proposé à 4 000 euros. L’objectif est de dépasser les 100 nouvelles enseignes d’ici la fin de l’année.