Mitsubishi Motors Company (MMC) l'avoue sans détour en parlant de "profits records dans tous les indicateurs de profit" ; l'année 2014 s'est avérée excellente ! Le profit opérationnel a crû de 10%, pour se fixer à 1,14 milliards de dollars, un chiffre encore jamais vu chez le constructeur aux diamants... Un résultat qui a été rendu possible par une hausse des ventes de 4%, soit 43 000 unités de plus dans le monde entier. Au total, Mitsubishi a distribué 1 090 000 véhicules l'an dernier, et ce "en dépit de facteurs négatifs tels que l'accroissement des coûts de distribution et de recherche et développement" d'après le constructeur.

Dans le détail des marchés, le Japon n'a pas profité à la marque : -20% de ventes, au contraire de l'Amérique du nord, qui a connu +21% de Mitsubishi neuves diffusées. L'Asie s'est révélée plutôt stable (hausse de la Chine, baisse de la Thaïlande), tandis qu'en Europe, les immatriculations ont grimpé de 13% à 227 000 unités.
En France, sur l'année calendaire 2014, les ventes ont été à peu près identiques à celles de 2013 (3496 ventes contre 3448).

Mais plus importantes sont les prévisions, plutôt que le bilan.

Premièrement, malgré des chiffres en hausse sur le Vieux continent, Mitsubishi table sur une baisse du marché cette année avec 191 000
ventes environ (-15,8%). Des chiffres pessimistes, surtout sachant que comme l'indique le constructeur, les ventes d'Outlander PHEV hybride ont été multipliées par 2,5 en 2014 par rapport à 2013. Le modèle a même dépassé les 10 000 ventes au Royaume-Uni. Il sera prochainement secondé par un autre SUV, le nouvel ASX, dévoilé en mars 2015 au salon de Genève.

D'autre part, MMC avoue travailler sur le déploiement d'une infrastructure de recharge à compter d'avril 2015, car l'Europe serait fort friande de véhicules propres...
Dernier élément, afin d'être toujours plus en phase avec ses clients européens, Mitsubishi annonce son intention d'ouvrir un bureau de design en Europe, plus précisément à Francfort (Allemagne). Ce serait le troisième pour le constructeur japonais, les deux autres étant situés au Japon. Bien des efforts pour un continent en perte de vitesse !