Des anciennes, des sportives et de collection, Rétromobile a de nouveau mis à l’honneur les plus belles montures depuis l’ouverture au public, le mercredi 6 février 2019 à porte de Versailles (Paris). C’est la 44e édition du salon, qualifié comme le premier français consacré à ces véhicules. En 2018, 105 000 passionnés ont visité les stands, soit une augmentation de 55% par rapport à 2012. Les enseignes de réparation automobile ont toutes exploité le filon de l’ancien comme Top Garage Classic ou encore Bosch Classic Service. Mais d’autres encore ont voulu se frotter à ce marché florissant. Suite à une balade dans les stands, découvrons ainsi quelques exemples.

Un garage transformé

innova box retromobile 2019
Stand Innova-Box

Dans le hall 1, à la place 1F 090, nous découvrons Innova-Box. Cette marque a vocation de transformer "un simple garage moche en un écrin pour voiture de collection". Le fondateur, Gérald Mouret, a créé ce concept en 2018 dans le but de sublimer un lieu dans lequel dort une "belle voiture depuis bien trop longtemps et donc lui donner une seconde vie". Il va pour cela habiller les murs et les sols de matériaux haut de gamme et design et y ajouter des jeux de lumière, un coin bar, de la musique, etc. "Ce n’est pas juste un showroom mais nous voulons créer une ambiance à la hauteur de la voiture". Il faudra débourser tout de même 700 euros par mètre carré pour transformer un garage (meuble en option). "De nombreux collectionneurs sont propriétaires de voitures qui ne bougent pas, autant les sublimer un peu et leur offrir un cocon digne de ce nom !", ajoute le dirigeant. Les professionnels peuvent également faire appel à ses services, certains l’ont déjà fait pour créer une nouvelle zone de livraison par exemple.

Des montres à compteurs

montres reservoir retromobile 2019
Les montres Reservoir

Au fur et à mesure de notre promenade, une autre surprise s'invite. Nous nous arrêtons sur un stand (hall, 1L 093) dont les produits phares sont les montres. Leur particularité ? La marque française habille ses produits suisses d’un cadran semblable aux compteurs automobiles anciens. "Nous voulions partager notre passion des instruments de mesure avec tous les autres passionnés d’anciennes. L’automobile a une telle histoire qu’il faut la raconter même au travers de bijoux. D’ailleurs, les collectionneurs qui n’ont pas de belle montre au poignet sont très rares. Ils sont amateurs d’horlogerie souvent", souligne François Moreau, patron de la marque Reservoir, créée il y a trois ans. Autant combiner les deux business ! La fourchette de prix débute à 3 750 jusqu'à 5 600 euros, voire 14 000 pour une édition limitée.

Des gants, des souliers et des sculptures 

Un peu plus loin sur la place 1J 095, Christophe Fenwick, fondateur de la marque éponyme, nous présente ses gants et ses souliers. Ces produits au style retro et vintage ont vu le jour il y a quatre ans (un an pour les chaussures), et depuis ont acquis une certaine renommée dans le milieu : participation à Good Wood Revival, au Mans Classic et partenaire majeur au concours d’élégance Villa d’Este. "Notre gamme est suffisamment classique pour être intemporelle comme les véhicules présents sur le salon" affirme-t-il. (Gants : de 295 à 350 euros, souliers : de 350 à 425 euros).

Même l’art s’y met aussi ! Nys Hervé participe pour la 12e fois consécutives à Rétromobile. Ses sculptures ont pour thème la mécanique ancienne. Mais l’artiste "a vu le marché grandir depuis notre arrivée en 2008 sur le salon et nous nous sommes rendu compte qu’il faisait vivre énormément de monde. Nous capitalisons donc encore plus sur ce sujet et n’allons pas arrêter en si bon chemin. Quand un collectionneur à une belle voiture, il aime souvent l’art aussi", confie-t-il. Les œuvres peuvent atteindre 25 000 euros.