Dans quel état d’esprit abordez-vous la course ?
Nous sommes arrivés reposés à Lima, la tête fraîche, mais un peu revanchard aussi après notre abandon de l’an dernier (ndlr : Ronan Chabot avait été contraint à l'abandon pour des raisons médicales, à cause d'un pic de tension, entraînant naturellement le retrait de son coéquipier Gilles Pillot). Nous avons préparé le rallye par un ultime roulage en fin de semaine. Nous connaissons à présent bien l’Hilux.
En terme de parcours, la course se déroule cette année à 80% dans les dunes. Nous allons entrer dans un immense bac à sable, comme des enfants ! Le terrain du Pérou est unique. Il nous convient, même si nous sommes conscients aussi que tout peut arriver.

Quel sera votre objectif ?
Notre ambition est de rentrer dans le top 10. Notre Hilux dispose de quelques évolutions techniques mineures (nouvelle face avant, jantes, amortisseurs…) par rapport à l’an dernier. Les écarts dans les dunes se font davantage grâce au pilotage. Nous nous positionnons comme premier pilote privé. Mais au sein du team Overdrive, nous ne revendiquons pas le même rôle que Nasser Al-Attiyah !

Que représente pour vous le Dakar ?
Il s’agit d’une formidable aventure humaine et sportive. Nous avons la chance de pouvoir vivre une belle histoire et de la partager avec l’ensemble de notre groupe.
En tant que distributeur, le Dakar correspond à un exutoire annuel. La course a commencé il y a 17 ans, suite à l’ouverture de notre première concession Toyota à la Roche-sur-Yon. Cette année, nous associons pour la première fois Toys Motors(1) aux couleurs officielles de Gazoo Racing, la marque sportive de Toyota, toujours aux côtés de Toyota France. En quelque sorte, le Dakar a accompagné la croissance de notre groupe. 


(1) : 36 concessions réparties dans le Centre-Ouest, le Nord et l’Est, pour 20000 ventes, dont 14000 VN.