Quelques jours après une annonce similaire de Ford (la prise de contrôle de la start-up américaine Spin), c’est au tour de Seat, dans le cadre du Smart City Expo World Congress, qui se tient à Barcelone du 13 au 15 novembre 2018, de dévoiler une e-trottinette baptisée « Seat eXS powered by Segway » (elle reprend l’architecture éprouvée du modèle Segway ES2).

Cette trottinette électrique sera commercialisée dans les concessions Seat dès la fin de l’année 2018 en France, en Allemagne, en Autriche, en Espagne, en Suisse et au Portugal, avant une diffusion sur l’ensemble des marchés européens en 2019. Elle sera proposée au tarif indicatif de 599 euros.

Il convient de rappeler qu’au sein de la galaxie Volkswagen, Seat, sous la houlette de Luca de Meo, a obtenu le lead sur les sujets de micro-mobilité et de mobilité partagée. La marque a d’ailleurs créé des entités spécialisées dans ces domaines : on peut citer Xmoba, qui étudie notamment le lancement d’un service de trottinettes en libre-service dans les villes, ou Metropolis:Lab, qui a par exemple développé le projet « The bus on demand », en test à Wolfsburg avant de l’être à Barcelone, ou une application de covoiturage mise en œuvre à Martorell avec les salariés du groupe, avant un déploiement public en 2019.

« Les projets que nous mettons en avant à Barcelone, dans le cadre du Smart City Expo World Congress, témoignent de la capacité de la marque à proposer des solutions de déplacement optimisées et durables. Notre vision inclut des technologies variées et des véhicules très différents qui doivent pouvoir coexister. La trottinette eXS en est une parfaite illustration », souligne Luca de Meo, président de Seat.


Luca de Meo en compagnie de Rosalia Gonzalo, en charge des transports pour le gouvernement espagnol, devant le prototype Seat Cristobal 5G
Notons encore que Seat mettait aussi en exergue le prototype Cristobal 5G qui agrège des systèmes de sécurité avancés via un dialogue avec les piétons et les infrastructures. Des tests grandeur nature ont récemment été menés en Espagne, à Ségovie et Talavera de la Reina, en partenariat avec l’opérateur Telefónica. « Cristobal est le parfait exemple des nouvelles capacités du véhicule connecté par rapport à l’objectif d’atteindre « zéro accident ». Nous travaillons actuellement pour intégrer 3 des 17 assistants de sécurité de Cristobal sur nos prochains véhicules de série. L’objectif est de faire de la voiture un véritable ange gardien et nous en sommes déjà à un stade de développement avancé », confie Luca de Meo.