En novembre dernier, le CNPA dévoilait les résultats de la Cote d'amour des constructeurs 2018, selon une enquête réalisée par la société Leads Machine auprès d’un panel de concessionnaires. En Espagne, c’est la société MSI qui a mené cette étude pour le compte de Faconauto, l’association des concessionnaires automobiles.

Plus de 1 300 distributeurs représentant 18 marques ont ainsi été interrogés sur les marges, la rentabilité, le digital ou encore les nouvelles mobilités. De cette enquête ressort une note moyenne, qui permet de distinguer les marques les plus prisées des distributeurs. En 2018, c’est Seat qui obtient la note la plus élevée (8,4), devant Volvo (8,1) et Mercedes-Benz (7,5%). Pour rappel, Seat est aussi la première marque sur le marché espagnol (devant Volkswagen et Peugeot). En bas du classement figurent Ford (3,7), Opel (3,4) et Citroën (3,1).

Toujours selon l’enquête menée par MSI, 64% des concessionnaires ont répondu que leur rentabilité moyenne se situait en dessous de 1,5%, alors qu’ils n’étaient que 54,6% à dresser ce constat l’année précédente. Seat, Mercedes-Benz et Hyundai sont les réseaux qui affichent les meilleures rentabilités. Pour 22% des distributeurs interrogés, leur rentabilité devrait dépasser les 2%, tandis que 13,2% des sondés craignent une rentabilité négative.

Perte de confiance


Cinq concessionnaires interrogés sur dix jugent que sa marque maintiendra son activité au cours des cinq prochaines années, soit un point de moins qu’en 2017. Par ailleurs, 40% sont satisfaits du retour sur investissement et 50% affirment que la valeur de leur concession s'est améliorée au cours de la dernière année ou va s'améliorer. Les concessionnaires Seat, Suzuki et Volvo sont ceux qui sont le plus satisfait du retour sur investissement.

Enfin, un concessionnaire espagnol sur deux a répondu que les standards de représentation imposés par les constructeurs constituaient un avantage sur les concurrents.