Sébastien Ogier et son copilote Julien Ingrassia retrouveront Citroën, l'équipe de leurs débuts en Championnat du monde des rallyes (WRC), en 2019 et 2020. Ils avaient fait partie de l’écurie entre 2008 et 2011 et la cohabitation avec Sébastien Loeb avait parfois été tendue.

Le duo avait ensuite rejoint Volkswagen entre 2013 et 2016, remportant quatre premiers titres mondiaux, puis M-Sport Ford en 2017, année du cinquième titre. Cette année, M-Sport Ford est moins compétitive que les véritables écuries de constructeurs et Sébastien Ogier a clairement manqué de chance, sa récente crevaison en étant une parfaite illustration. Si rien n’est arithmétiquement fini, le titre de champion du monde devrait se jouer entre Thierry Neuville (Hyundai) et Ott Tanäk (Toyota).

La décision de Sébastien Ogier est une surprise dans la mesure où il avait récemment annoncé qu’il tournait la page du WRC et où les négociations avec Citroën semblaient abandonnées, faute d’accord sur les modalités financières. Le travail qui attend Sébastien Ogier et Julien Ingrassia est conséquent, car Citroën est en perdition au classement du championnat du monde. « Si ce n'est pas gagné d'avance, j'ai à la fois la conviction que la voiture a un potentiel certain et une grande confiance dans les équipes de Citroën Racing », lance Sébastien Ogier.


(avec AFP)