PSA et Opel ont informé le comité d'entreprise central de la marque allemande que des discussions étaient en cours au sujet d’un partenariat stratégique avec le fournisseur de services d'ingénierie Segula Technologies.

« Un accord de partenariat stratégique inclurait le rachat par Segula Technologies d'installations d'ingénierie et de propulsion de véhicules ainsi que la prise en compte d’un maximum de 2 000 salariés du centre de R & D de Rüsselsheim », résument les deux groupes dans un communiqué.

Segula envisage de créer un campus d’ingénierie européen et un centre d’excellence à Rüsselsheim, projet qui vise à « protéger les emplois d'ingénierie à Rüsselsheim et à compenser la baisse de la charge de travail provenant de tiers ». Segula Technologies indique qu’il est disposé à appliquer la clause de protection contre les licenciements, convenue jusqu'en juillet 2023.
 

« Ce projet permettrait, pour l'une des premières fois dans l'industrie, de regrouper le développement et les tests de véhicules complets, et l'ingénierie et les tests de moteurs groupes motopropulseurs, précise le groupe d’ingénierie français. Segula deviendrait le partenaire développement de PSA-Opel à Rüsselsheim et Dudenhofen, et étendrait l'activité du centre à d'autres secteurs (ferroviaire, énergie) et d'autres clients dans les années à venir ». 

La mise en œuvre du partenariat stratégique potentiel est subordonnée à la poursuite des négociations avec Segula Technologies et les partenaires sociaux, ainsi qu'à l'approbation de divers organismes, dont le conseil de surveillance d'Opel Automobile.

« Nous avons évalué une solution dans le contexte d'une charge de travail fortement décroissante de la part de parties externes attribuée à notre centre de R & D. Notre devoir et notre priorité en tant qu'équipe de direction responsable ont été de travailler intensément sur un projet visant à préserver des emplois hautement qualifiés en ingénierie à Rüsselsheim, tout en continuant de développer fièrement nos futurs modèles Opel et d'accomplir les missions des 15 centres de compétences pour l’ensemble du Groupe PSA », commente Michael Lohscheller, CEO d'Opel.

-A lire aussi Les plateformes de PSA font faire des économies à Opel

« Ce projet serait une excellente nouvelle pour l'industrie automobile européenne, les collaborateurs concernés et le tissu local. Les compétences reconnues des ingénieurs d'Opel, associées au savoir-faire de Segula Technologies, nous permettraient de contribuer à l'économie locale sur le long terme, tout en répondant aux attentes de nos clients. La création de ce campus d'excellence en matière d'ingénierie encouragerait également l'arrivée de nouvelles sociétés d'ingénierie dans la région de Rüsselsheim et de Dudenhofen », complète Laurent Germain, directeur général du groupe Segula Technologies.

Le groupe français, qui entend devenir le premier fournisseur mondial de solutions automobiles d'ici 2023, a fait de l'Allemagne un pilier de sa stratégie. Présent dans les secteurs de l’automobile, l’aéronautique, l’énergie, le ferroviaire, le naval, la pharmacie ou encore la pétrochimie, Segula dénombre 140 implantations situées dans 28 pays.