Sur la période de janvier à juin 2018, le loueur Sixt annonce qu’il a investi 4,02 milliards d'euros pour étoffer sa flotte de véhicules pour ses activités LCD et LLD. Au total, ce sont 148 800 véhicules qui sont venus garnir l’offre de la société allemande, contre 121 400 unités lors du premier semestre 2017 (3,43 milliards d’euros). « Cela équivaut à une augmentation d'environ 22,6% du nombre de véhicules et d'environ 17,2% du volume des investissements », indique le loueur.

Cet investissement témoigne de la bonne santé du groupe qui revendique « le meilleur premier semestre de son histoire » en 2018. Sur la période, le chiffre d’affaires consolidé de Sixt affiche une progression de 11,1%, à 1,35 milliard d’euros. Les produits d’exploitation de l’entité location courte durée de véhicules se sont élevés à 954,5 millions d’euros (+12,5%) tandis que ceux générés par l’activité location longue durée (hors revenus issus de la revente des véhicules restitués) ont augmenté de 5,4%, à 230,3 millions d’euros. Au 30 juin 2018, cette entité comptait 133 800 contrats.

En intégrant le produit de la vente de la participation dans DriveNow, réalisé au premier trimestre, le bénéfice de la société a plus que triplé pour atteindre 326,9 millions d’euros. Ajusté en neutralisant ce résultat non récurrent, le résultat net augmente de 27,5%. Enfin, la rentabilité opérationnelle ajustée du groupe s’est élevée à 11% sur les six premiers mois de 2018 (9,6% en 2017).

A lire aussi Sixt veut poursuivre sa conquête du marché français