Malgré un jour ouvrable de moins en juin 2018, le marché automobile espagnol (VN) a confirmé sa grande forme, enregistrant une hausse de 8%, à 142 376 immatriculations. Le mois de juin ouvre traditionnellement une période d’activité intense pour les concessionnaires espagnols. En mai 2018, il s’était par exemple immatriculé 135 522 véhicules, soit près de 7 000 unités en moins. 

Le marché espagnol a conclu le premier semestre 2018 sur un bond de 10,1% par rapport au premier semestre 2017, à 734 649 unités. Le canal des particuliers a représenté 337 056 unités sur six mois, affichant une hausse de 9,3% et une part de 46% du marché VN. Celui-ci n’a toutefois grimpé que de 1,6% en juin, une variation modeste qui préoccupe les professionnels de la distribution automobile. La croissance la plus notable provient du canal des entreprises qui, avec 211 439 unités, progresse de 15,3%. Il pèse 29% des immatriculations. Les loueurs de courte durée ont cumulé 186 202 unités depuis janvier, soit une hausse de 6%.

Seat reste la marque numéro en Espagne avec un total de 62 442 immatriculations enregistrées sur le premier semestre 2018, devant Volkswagen (59 713) et Peugeot (54 868). La Leon est le modèle le plus prisé (21 204 unités), devançant l’Ibiza (19 519) et la Polo (17 183). La Citroën C4 pointe au 6e rang tandis que Renault place deux modèles dans le top 10 : Clio (9e) et Megane (10e).

L’essence s’accapare 57,2% des immatriculations sur six mois tandis que la part du diesel est descendue à 37%.