Le parc de véhicules en circulation a encore progressé en 2017, mais dans des proportions fort contenues, selon des chiffres transmis par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) à l'Administration. Ce sont ainsi 39 501 000 véhicules particuliers, utilitaires, poids lourds, tracteurs routiers et autocars qui sillonnaient les routes de l'Hexagone au 1er janvier 2018, un chiffre en augmentation de 0,9%.

Véhicules particuliers 32 700 000 +0,9%
(Dont diesels) 19 811 000 -0,6%
Utilitaires et poids lourds 6 503 000 +1,1%
Autobus - Autocars 92 000 +1%
Tracteurs routiers 207 000 +0,4%
Total 39 501 000 +0,9%

La croissance des Véhicules particuliers (VP) a été moindre en 2017 : +0,9%, alors qu'elle avait été de +1,2% en 2016. Mais plus notable est la baisse des VP diesels. Pour la première fois depuis que les statistiques de parc existent, les diesels sont orientés à la baisse ! Moins 0,6%, une décroissance certes symbolique, mais qui correspond sans  doute au début de la fin. Par rapport à 1998, soit il y a 20 ans, le parc de VP diesels a été multiplié par 2,4...

Ces chiffres de parc en circulation sont à prendre avec un certain recul. L'intitulé du fichier parle même de "parc estimé". Le CCFA ne comptabilise pas les véhicules âgés de plus de 15 ans, qui sont pourtant toujours plus nombreux à fréquenter les chaussées françaises.
Une autre estimation du parc en circulation est possible en agglomérant deux années de résultats du contrôle technique. Selon cette méthode, ce sont 40 825 777 VP et utilitaires qui seraient en circulation aujourd'hui, soit bien plus que ne laisse croire le CCFA.