Après avoir déjà débloqué des sommes titanesques dans ses usines pour développer ses systèmes hybrides, Toyota Motor Manufacturing Poland annonce vouloir investir au total
1,3 milliard d’euros avant la fin de l’année 2022 dans deux sites industriels du pays. Cela permettra de fabriquer 1,65 million de composants par an pour les véhicules hybrides de la marque japonaise, tout en assurant l’emploi de plus de 3 000 personnes supplémentaires.

1,4 million de véhicules par an d'ici à 2025 pour Toyota Europe

Ainsi, TMMP a démarré la fabrication, dans l’usine de Walbrzych, des transmissions e-CVT destinées aux moteurs de 1.5 L produits, quant à eux, à Jelcz-Laskowice. Le premier site a été agrandi pour accueillir une nouvelle ligne de fonderie, des lignes de traitement et une pour l'assemblage. D’ici 2025, ces deux établissements compteront donc au total six lignes de production des principaux composants hybrides, dont trois lignes de transmissions e-CVT et trois lignes de moteurs à combustion TNGA. Selon le groupe automobile, « ces aménagements de TMMP sont partie intégrante de la stratégie de Toyota Motor Europe pour continuer à localiser la fabrication de composants clés en Europe et atteindre son objectif d’y vendre 1,4 million de véhicules par an d’ici à 2025 ».

À LIRE. Toyota. Ses motorisations et transmissions TNGA


Ainsi, l'ensemble du système hybride de la nouvelle Toyota Yaris est fabriqué en Europe. Dans le même temps, TMMP lance également la première production européenne du moteur électrique MG1 qui fait partie intégrante des transmissions électrifiées. La production de groupes motopropulseurs hybrides de TMMP recevra un autre coup de pouce lorsque le nouveau SUV Yaris Cross entrera en production, dans l'usine de Valenciennes (Nord), dans le courant de l'année 2021. L'auto reprenant la même architecture que la citadine.
 

Objectifs CO2 atteints

« Cela marque une avancée majeure dans la capacité de TMMP à construire des groupes motopropulseurs hybrides complets, y compris des moteurs électriques et des transmissions électrifiées. Alors que nous élargissons notre gamme d'électrification multi-groupes motopropulseurs, il est essentiel que nous continuions à investir dans l'infrastructure européenne et l'expertise de nos collaborateurs. Nos ventes d'électricité hybride représentaient 53 % du volume total en 2020 et nous augmenterons les ventes d'hybrides ainsi que celles des véhicules électriques à batterie, électriques rechargeables et à pile à combustible. Ensemble, ces technologies nous ont permis d'atteindre nos objectifs de flotte de CO2 de l'UE en 2020, et nous sommes convaincus que nous continuerons d'atteindre ces objectifs à l'avenir », a déclaré Marvin Cooke, vice-président exécutif, Toyota Motor Europe.