Le groupe Toyota veut associer plusieurs entreprises de premier plan pour mettre en œuvre une coentreprise d’élite, afin d’accélérer le rythme du développement des technologies d’autonomisation des véhicules. Toyota agrégerait ainsi les compétences en ingénierie et en technologie de Denso, Aisin, mais aussi Jtekt ou encore Advics.

L’objectif consisterait notamment à développer des briques de technologies pour pouvoir les intégrer dans les véhicules Toyota ou Lexus, naturellement, mais aussi les proposer à d’autres constructeurs. Lexus a annoncé un véhicule autonome de niveau 3 pour 2020, une date à laquelle Toyota devrait aussi réserver des lancements, exposition médiatique mondiale des Jeux Olympiques de Tokyo oblige. Cette coentreprise pourrait être opérationnelle avant la fin de l’année, dans le prolongement du centre de R&D récemment mis en place à Tokyo par Toyota, Denso et Aisin sur le périmètre du software appliqué à l’autonomisation des voitures.

Simultanément, Toyota a récemment présenté aux Etats-Unis la deuxième génération de son tracteur électrique à pile à hydrogène, démontrant que différents grands dossiers progressaient de front.