Le lancement du contrat de partage Ucar2Share constituera l’un des principaux temps forts de la société Ucar en cette fin d’année 2018. Actuellement en test, cette offre propose à un particulier de mettre sa voiture à disposition d’une agence Ucar afin que cette dernière la propose à la location à ses clients. Le possesseur du véhicule pourra ainsi « bénéficier d’un revenu régulier en échange de la mise à disposition pour la location de son véhicule, quelques jours par mois, et d’une gestion totale et sécurisée par un professionnel de la location de proximité. De leur côté, les agences Ucar pourront accroître leur activité tout en inscrivant leur rôle au centre de l’économie du partage automobile ».

La société dirigée par Jean-Claude Puerto entend également poursuivre le développement de ses agences, notamment via son réseau de franchisés Ucar Rent Smarter. A fin juin 2018, le loueur de proximité dénombrait 436 agences dans l’Hexagone (dont 110 Ucar Rent Smarter), contre 378 agences au 31 décembre 2017. « Cette accélération du développement a porté principalement sur les réseaux en marque blanche avec l’ouverture d’une soixantaine de nouveaux points de location sur le 1er semestre 2018. Le réseau d’agences sous enseigne Ucar Rent Smarter reste quant à lui globalement stable », précise le loueur.

Fin de partenariat avec PSA, une perte de 3M€


En août 2018, le groupe a annoncé la fin du programme de location de courte durée développé pour les marques Opel, DS et Citroën. La relation contractuelle, qui prendra fin le 31 décembre 2018, « sera sans impact sur les résultats 2018. Pour 2019, l’impact prévisible est de l’ordre de 3M€ sur le chiffre d’affaires (soit moins de 10% de son CA) », anticipe Ucar. Pour rappel, Citroën avait pourtant lancé en mars 2018, en partenariat avec Ucar, ses points de location Rent&Smile au sein de son réseau de distribution.

Le loueur a signé le 3 octobre 2018 un accord de partenariat avec Yamaha Motor France pour le lancement d’une offre de location de motos et scooters. Elle sera déployée au dernier trimestre de 2018 et tout au cours de l’exercice 2019 sur une grande partie du réseau de distribution Motos Yamaha en France. Ucar prévoit le développement de nouveaux partenariats avec les constructeurs et les groupes de distribution dans les prochaines semaines.

CA en hausse, résultat net en recul


Au 30 juin 2018, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 24,4 millions d’euros, en croissance de 31,5% par rapport au 1er semestre 2017. Le CA location sous enseignes, correspondant à l’activité location de l’ensemble des réseaux, s’est élevé à 31M€ (+23%). « La croissance de 20% du chiffre d’affaires Location et Services aux réseaux est soutenue par le déploiement en cours des réseaux en marques blanches ainsi que par la forte évolution des volumes effectués avec les grands comptes assisteurs, assureurs et LLD, indique Ucar. Au premier semestre 2018, le CA des ventes de véhicules est de nouveau en croissance, affichant une hausse de 48% ». Le résultat courant de la société s’est établi à 582 K€ (+25,4%), en revanche le résultat net, qui a affiché 371 K€, a reculé de 12%. C’est la conséquence des coûts liés à la fermeture de la succursale de Lille.