« Avec la nomination d’un nouveau président, nous jetons les bases des futures orientations que prendra le groupe. Durant sa présidence intérimaire, Bram Shot a été convaincant, initiant un changement de culture dans les équipes et prenant à bras le corps les défis actuellement proposés à notre industrie. En bénéficiant d’un mandat complet, il va pouvoir accélérer la transformation du groupe », explique le président du groupe Volkswagen, Herbert Diess.

Pour le compte des salariés, Peter Mosch va dans le même sens : « Les collaborateurs ont besoin de clarté à la direction du groupe et durant sa période d’intérim, Bram Schot a démontré qu’il avait cette qualité et qu’il voulait donner une nouvelle impulsion au groupe, ce que nous appelons aussi de nos vœux. Il va pouvoir accélérer la cadence dans ce sens et replacer Audi au sommet ».

Rappelons que le groupe Audi inclut Lamborghini, Ducati et Italdesign Giugiaro. Dans un premier temps, Bram Schot conservera aussi ses fonctions de directeur des ventes et du marketing d’Audi. Agé de 57 ans, ce manager hollandais a rejoint le groupe Volkswagen en 2011, quittant Mercedes-Benz et la direction de sa filiale italienne. En 2012, il prend la direction des ventes et du marketing des véhicules utilitaires de Volkswagen, avant de superviser les ventes et le marketing d’Audi à partir de mi-2017. En juin 2018, alors que le président Rupert Stadler doit s’effacer, mis en cause dans le cadre du dieselgate, Bram Schot accepte d’assurer l’intérim. Il est aujourd’hui confirmé à la tête du groupe.