L’Observatoire du véhicule d’entreprise a publié son TCO Scope 2018, qui a passé au crible un échantillon de 312 180 VP et 287 844 VUL immatriculés en entreprise pour déterminer le coût d’usage moyen* (ou prix de revient kilométriques). En 2017, ce prix de revient kilométrique des VP s’est établi à 0,351€ TTC/km, soit une progression de 3,23 % par rapport à 2016 (0,340€). Le coût total moyen pondéré s’élève à 35 075€.

Il en va de même pour les VUL : hausse de 4,72 %, à 0,266 €/km (0,254€ en 2016). Le coût total moyen pondéré se situe à 26 551€.

Entre 2012 et 2017, le prix de revient kilométriques moyen pondéré a reculé de 5,89%. Cette remontée, la première depuis cinq ans, s’explique en partie par l’augmentation des prix du carburant et du poids de la fiscalité (TVS) et découle également d’une tension sur le marché de l’occasion.

« Cette inversion de tendance risque de se poursuivre dans les prochaines années en raison de la croissance attendue de la fiscalité automobile liée à la nouvelle homologation WLTP, qui va se traduire par une augmentation des émissions de CO2 », anticipe l’OVE.

Certains postes de dépense sont plutôt à la baisse, tels que l’entretien, les frais financiers et la dépréciation du véhicule.

Sur les flottes de véhicules utilitaires, le prix de revient kilométriques moyen pondéré a diminué de 3,62% entre 2012 et 2017.

L’Observatoire du véhicule d’entreprise a enfin comparé le coût d’usage de plusieurs modèles selon leurs motorisations.




Source OVE

*L’OVE établit son calcul du prix de revient kilométriques sur la base de plusieurs critères :
- une remise moyenne de 10% sur le prix catalogue
- des couples durée/kilométrage de 48 mois et 100 000 km (véhicules thermiques et hybrides); 48 mois et 60  000 km (véhicules électriques)
- énergie : 1,35 € TTC/litre essence ; 1,23 € TTC/litre gazole
- frais financiers : taux de 2,70 % par an sur quatre ans