La mobilité électrique, graal du pétrolier ? Dans le but de devenir une référence en la matière, Total innove. Le géant du pétrole propose désormais à la vente une gamme de fluides pour véhicules électriques et hybrides. Ceux nommés Total Quartz EV Fluid seront dédiés aux véhicules légers, Total Rubia EV Fluid, aux véhicules industriels, bus et utilitaires.
>> Lire aussi Véhicule électrique : un bel avenir entaché d'incertitudes

Commercialisés par Total Lubrifiants

« Intégrés dès leur sortie d’usine, ces fluides haute performance accompagneront les VE tout au long de leur cycle de vie, pour le plus grand bénéfice de nos clients : équipementiers, constructeurs comme utilisateurs finaux. Ce projet illustre notre excellence technique et nos capacités d’anticipation et d’innovation, mises ainsi au service d’une mobilité responsable et performante », souligne Philippe Charleux, Senior vice-président lubrifiants et spécialités de Total.

La filiale Total Lubrifiants commercialisera ces nouveautés, lesquelles compléteront les solutions déjà présentes sur le marché telles que des applications mobiles pour la recharge, le stockage ou la gestion de flotte.
Rappelons que le groupe a doté son réseau de stations-services de bornes de recharge, dont l’objectif est d’atteindre 1 000 bornes à terme et que la carte GR permet aux professionnels d’accéder à celles de partenaires à travers l’Europe. Plus de 10 000 points de charge ont également été installés au sein de collectivité publiques et d’entreprise.
>> Lire aussi Véhicule électrique : Total rachète G2mobility et s'entoure de Nexans

Quatre caractéristiques majeures

Ces nouveaux produits ont été spécialement créés par la R&D du groupe afin d’assurer le fonctionnement des organes de ces nouvelles motorisations, tant sur le plan refroidissement que lubrification. Selon Total, ils ont été développés plus pour répondre aux problématiques spécifiques des moteurs et des transmissions à hautes vitesses de rotation, ainsi qu’aux besoins de maîtrise des échanges thermiques dans les batteries. Quatre axes de travail sont ressortis des expérimentations : propriétés diélectriques (essentielles en présence de courant…), compatibilité avec les nouveaux composants liés à l’électrification (éviter la corrosion des bobines de cuivre…), les contraintes thermiques (évacuation rapide des calories…) et les fonctionnalités de lubrification conventionnelles de la transmission (protéger les organes mécaniques…).