Novembre 2018 : le marché des flottes cumule trois mois consécutifs de baisse. L’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE) estime même qu’il accuse un nouveau coup de mou. Sur le seul mois, l’activité vente à BtoB (admirations, LLD et sociétés hors auto inclues) a baissé de 4,4% à 71 262 unités. Comme l’OVE le souligne, c’est le véhicule particulier qui a fortement décroché pendant cette période avec 41 184 immatriculations enregistrées, soit -6,7%. Le véhicule utilitaire léger s’est en revanche contenu pour ne fléchir que de 0,9% (30 078).

Si on continue dans les chutes, le diesel poursuit son repli en novembre pour afficher -13,8% des mises à la route, à 53 496 VP et VUL. Pour le premier segment, le recul s’établit à -22,1% (25 771). Le bilan mensuel de l’essence demeure à l’opposé. Cette motorisation maintient son rythme et réalise une croissance de 33,4%, soit 12 641 VP et VUL. Par segment, les hausses se confirment respectivement à +30,4% (11 214) et +62,7% (1427).

>> Lire aussi L'électrique, les flottes, ça les branche ?

De son côté, l’électrique surprend : +138,2% avec 2 363 mises à la route. Le VP bat tous les records avec une hausse de 187,9% (1 589) ! Il est vrai que depuis la fin d'Autolib, la motorisation électrique est énormément courtisée par les constructeurs comme Mercedes, Renault et PSA, qui viennent d'accélérer le déploiement de services d'autopartage (notamment à Paris), respectivement nommés Car2Go, Moov'in et Free2Moove. Pour être plus précis, 187 C-Zéro à société ont été mises à la route sur le mois, ainsi que 180 Peugeot Ion ou encore 546 Renault Zoé.

L’hybride reste plus modeste même si la tendance est bien orientée, le mois enregistre +37,6% soit 2 666 ventes VP et VUL. Ce résultat est toujours soutenu par les hybrides non-rechargeables (+60,8%).

>> Lire aussi Véhicule entreprise : seulement +0,4% en octobre 2018 

Les onze mois cumulés de 2018 sauvent l’honneur du marché des flottes. Avec un jour ouvré supplémentaire, le véhicule d’entreprise marque une progression de 2,8% avec 746 023 mises à la route (VP et VUL) depuis janvier 2018. Selon l’OVE, « par segment de marché, l’activité depuis le début de l’année reste encore soutenue par les véhicules particuliers (VP), dont les immatriculations enregistrent une progression totale de +3,2 % en cumul (435 722 unités). Pour sa part le marché du véhicule utilitaire léger (VUL) conserve un rythme de croissance limité à +2,2 % (310 301 unités). »