Alors qu’il y a un jour ouvré de plus que l’année précédente, le marché entreprise a connu un mois d’octobre 2018 timide. Selon l’Observatoire du véhicule d’entreprise, l’activité est quasiment étale avec seulement 0,4% de progression des immatriculations VP et VUL pour atteindre 75 193 unités. Le second segment des utilitaires s’est davantage fait remarquer car il a évolué à +5% (33 104 immatriculations) contre une évolution dans le rouge pour le VP : -3% et 42 089 unités.

A lire aussi Véhicule entreprise : +3,7% pour le premier semestre 2018

Sans surprise, l’essence a une nouvelle fois accéléré pour progresser de 50,1% sur le mois d’octobre avec 12 904 unités VP et VUL (VP = +48,4% et VUL = 65,8%). Quant au diesel, la baisse continue sur cette période mensuelle pour s’établir à 57 893 unités VP et VUL enregistrées, soit un repli de -8,4%. Le recul a été nettement plus important sur le segment des véhicules particuliers avec -18,7% et 27 140 immatriculations. L’OVE a également repéré une hausse des mises à la route des deux segments en électrique qui affichent +38,8%, soit 1 810 unités. Les hybrides sont bel et bien lancées et ont soutenu une croissance à 46,1% (2 489 unités VP + VUL). A savoir que les non rechargeables ont chuté de 20,4% sur le mois.

Même si l’OVE qualifie le mois d’octobre de « petit mois », la croissance ne faiblit pas depuis le début de l’année 2018. Sur les 10 premiers mois (211 jours contre 210 en 2017), le marché du véhicule d’entreprise a affiché une augmentation de 3,6% pour s’établir à 674 759 immatriculations VP et VUL confondues.