Décidément, le débat sur la vente d’alcool dans les stations-service est loin d’être clos. L’Assemblée nationale avait limité cette interdiction de vente pour les détaillants de carburants entre 18h00 et 8h00. Le Sénat, suite à la mobilisation de la FNAA avait repoussé l’horaire à 20h00. « Pour certaines stations-service qui sont actuellement les seuls commerces de proximité en zones urbaines et rurales, grâce à leurs boutiques ou supérettes intégrées, ces ventes peuvent représenter jusqu’à 30 % de leurs chiffres d’affaires », justifie la fédération. Mais comme le texte n’a pas été adopté dans les mêmes termes par les deux assemblées, la commission mixte paritaire est donc chargée de trouver une position commune. La FNAA poursuit donc son combat afin de faire entendre sa position pour maintenir l’interdiction de vente uniquement à partir de 220h00. Seul problème : Roselyne Bachelot, ministre de la Santé s’est toujours prononcée en faveur d’une interdiction à partir de 18h00.
Catherine Leroy