Le SUV n’est peut-être finalement pas qu’une mode. Alors que les immatriculations de crossovers représentent aujourd’hui un tiers des ventes dans le monde, ce chiffre pourrait bien augmenter dans les prochaines années selon certains constructeurs. Volkswagen y croit et a décidé de suivre cette évolution de près. Le constructeur allemand anticipe d’ailleurs une croissance particulièrement forte des ventes de SUV en Amérique et en Chine. Donc il assure que d’ici à 2025, un véhicule particulier Volkswagen sur deux, vendu dans le monde, devrait être un SUV contre cinq en 2018. Pour y parvenir, VW comptera sur un catalogue bien fourni : 30 modèles de SUV proposés à la vente dans le monde.

A noter que les livraisons du nouveau T-Cross (au gabarit de la Polo sur le plus petit segment) est prévu pour le mois d’avril 2019. D’autres modèles sont prochainement attendus comme le premier SUV 100% électrique. L’I.D Crozz sera lancé en 2020 dans le cadre de l’offensive d’électro-mobilité de Volkswagen qui vise à commercialiser 20 nouveaux modèles de cette motorisation d’ici à 2025.

"Les SUV sont de plus en plus prisés par nos clients du monde entier", déclare Jürgen Stackmann, membre du directoire de la marque Volkswagen VP en charge des ventes. "C’est pourquoi nous continuons sans relâche notre offensive SUV. Elle va fortement contribuer à renforcer notre cœur de métier, et nous permettre du même coup d’investir les milliards d’euros qui sont nécessaires dans les domaines de la mobilité et de la conduite autonome".

Volkswagen rappelle que son offensive dédiée aux SUV est une success-story amorcée par la première génération du Tiguan (2007 à 2016) : 5 millions d’exemplaires écoulés dans le monde, ce qui le place dans le top 10 des modèles les plus vendus. La deuxième génération, puis le Touareg (actuellement 3e génération sur le marché), le T-Roc, etc, reprennent le flambeau.