Volkswagen vient de donner quelques détails sur sa feuille de route pour l’électrification de sa gamme. La plateforme modulaire MEB représente la pierre angulaire de ce programme d’envergure, car Thomas Ulbrich, directeur du département E-Mobility et membre du directoire du groupe, évoque « un volume de 10 millions de véhicules électriques mis à la route dans le monde d’ici 2022, par le biais de 27 lancements ».

La première étape passe par la confirmation du lancement de la production de la Volkswagen ID. fin 2019 pour une commercialisation en année pleine en 2020, avec un objectif commercial ambitieux de 100000 unités, pour un total VE de 150000 ventes à cette même date. Ce modèle phare sera produit dans l’usine de Zwickau, en Allemagne.

Dans différents registres, plusieurs sites allemands sont concernés par cette première vague d’électrification au sein du groupe : Wolfsburg, Zwickau, Dresde, Brunswick, Salzgitter et Cassel. Sur une enveloppe budgétaire de 6 milliards d’euros pour Brunswick, Salzgitter et Cassel, un premier mouvement de 1,3 milliard a été débloqué.

« Nous voulons rendre les véhicules électriques populaires et accessibles au plus grand nombre. La plateforme MEB est l’un des projets les plus importants de l’histoire du groupe Volkswagen, un jalon technologique, comparable à celui qu’avait représenté le passage de la Coccinelle à la Golf », souligne Thomas Ulbrich.