Lors d’une visite organisée au Digital Lab de Volkswagen à Berlin, Herbert Diess et Satya Nadella ont échangé sur plusieurs dossiers communs, rappelant que leur partenariat avait été conclu le 28 septembre 2018.

« Notre partenariat stratégique avec Microsoft représente un élément clé de notre démarche visant à transformer Volkswagen en un fournisseur de mobilités intelligentes. Avec le Volkswagen Automotive Cloud, nous travaillons sur une solution unique pour nos clients et nos capacités de développement dans ce domaine nous donnent un avantage concurrentiel », se félicite Herbert Diess.

De son côté, Satya Nadella met en évidence que « la technologie numérique est en train de modifier rapidement tous les aspects de l’industrie automobile, des processus de fabrication jusqu’au véhicule en tant que tel.  Notre partenariat permettra à Volkswagen d’offrir de nouveaux services pour les véhicules connectés basés sur Azure. Cela permettra aussi d’accélérer la transformation du groupe en un expert du software, pour mieux définir l’avenir de la mobilité dans le monde ».

Premières avancées concrètes du partenariat

En outre, plusieurs jalons du partenariat ont été rappelés : l’ID. sera le premier modèle à exploiter l’Automotive Cloud de Volkswagen, abrité par la plateforme Azure de Microsoft, à l’horizon 2020, en Europe et en Chine, avant de nouveaux déploiements ultérieurs, notamment aux Etats-Unis (2022). Par ailleurs, des projets phares concernent le véhicule connecté et communicant, avec de nombreux nouveaux services à venir et l’intégration de Microsoft Skype et Office.

En outre, le centre de développement qui a été fondé par Volkswagen à Seattle pour conduire le projet de l’Automotive Cloud prend de l’envergure et se nourrit des méthodes de Microsoft (leadership connecté, agilité etc.). 

Enfin, il convient de souligner que ces différents projets sont étroitement liés au développement de nouvelles solutions destinées à accélérer l’autonomisation des voitures.