Volkswagen et Microsoft ont donc conclu un accord de partenariat aujourd'hui, vendredi 28 septembre 2018, pour accélérer le programme de digitalisation du groupe allemand. Herbert Diess, président de Volkswagen, dit qu’il faut « mettre le turbo » et réaffirme sa volonté de « jouer le premier rôle dans la transformation de l’industrie automobile ».

Cet accord comprend l’adoption de la plateforme Azure de Microsoft pour abriter le cloud automobile de Volkswagen et ses futurs services. Ce sera donc une brique essentielle dans la constitution de l’écosystème numérique Volkswagen We. Un site dédié au développement de ce cloud sera d’ailleurs ouvert aux Etats-Unis, à proximité du siège de Microsoft, situé à Redmond (Washington).

Pour Satya Nadella, président de Microsoft, « les plus grands groupes mondiaux ont adopté Azure et le choix de Volkswagen nous comble. Nous sommes convaincus que nous pouvons totalement réinventer l’expérience de conduite, de mobilité, et de vie à bord des automobilistes du monde entier ».