Sans grande surprise, l'électromobilité et plus précisément le développement des véhicules électriques ont concentré le gros des annonces délivrées à l'occasion de la présentation des résultats du groupe pour l'exercice 2018, qui s'est tenue le 12 mars 2019 au sein du siège de Wolfsburg. Herbert Diess, président du directoire de Volkswagen, a ainsi affirmé l'ambition du groupe de lancer 70 nouveaux véhicules 100 % électriques dans le monde d'ici à 2028, un chiffre finalement supérieur aux 50 prévus initialement. Le nombre de modèles électriques fabriqués sur les plateformes dédiées passera ainsi de 15 millions à plus de 22 millions au cours des dix prochaines années.

18 usines pour les véhicules électriques

Au total, dès 2022, ce sont 18 sites industriels dans le monde qui contribueront à cette offensive, dont 13 en Europe, 1 aux Etats-Unis et 4 en Chine. Huit de ces sites de production seront basés sur la nouvelle plateforme MEB (Modular Electric Drive Toolkit). Il s'agit des usines de Chattanooga aux Etats-Unis, Emden, Hanovre, Dresde et Zwickau en Allemagne, Mlada Boleslav en République Tchèque ainsi que Anting et Foshan en Chine.

Le groupe Volkswagen annonce le lancement de plus de 90 modèles dans le monde (VP) en 2019 (T-Cross, Scala, Kamiq...), dont quatre véhicules électriques  (e-tron et Taycan en Europe et Bora et Lavida en Chine). L'Audi e-tron et la Porsche Taycan, dont les réservations sont déjà ouvertes, entreront en production dans les prochains mois. La Volkswagen I.D., le premier modèle de série au monde basé sur la plateforme MEB, sortira des chaînes de Zwickau fin 2019. Cette première vague de véhicules électriques sera complétée des ID. Crozz, Seat el-born, Skoda Vision, ID. Buzz et ID. Vizzion. En 2030, les modèles 100% électriques devront représenter 40 % des ventes du groupe Volkswagen en Europe et en Chine.

Zéro émission en 2050

Cette accélération en faveur de l'électromobilité doit permettre à Volkswagen de réduire l'empreinte de CO2 de 30% sur les véhicules vendus en 2025 (sur l’ensemble du cycle de vie), par rapport à 2015. Toujours à cet horizon, le groupe se fixe également pour objectif de diviser par deux les émissions de CO2 au sein de l'ensemble de ses sites de production par rapport à 2010. Dans un futur beaucoup plus éloigné, en 2050, Volkswagen projette d'atteindre zéro émission. "C'est notre ambition et notre contribution à la protection du climat", a affirmé Herbert Diess dans son intervention, précisant que les voitures particulières de l'ensemble des marques du groupe "sont responsables de 1% des émissions globales de CO2".

-A lire aussi Remontée sensible des émissions moyennes de CO2 en Europe en 2018


Afin de soutenir cette offensive, Volkswagen s'est entouré de plusieurs acteurs spécialisés dans la fourniture de cellules pour la fabrication des batteries des véhicules électrifiées : LG Chem, SKI, CATL et Samsung. Le groupe indique également  qu'il étudie avec attention "la possibilité de participer à des installations de fabrication de cellules de batterie en Europe".