Fin du mythe, acte 2. Le dirigeant de Volkswagen en Amérique du nord a prévenu que d'ici un peu moins d'un an, la Coccinelle, appelée aussi Beetle par certains, ne serait plus produite : "La perte de la Coccinelle après trois générations et sur près de sept décennies devrait provoquer toute une palette d'émotions chez les très nombreux fans dévoués à la Coccinelle" a ainsi estimé Hinrich Woebcken. Celui-ci a vite précisé que la voiture ne serait pas remplacée dans l'immédiat, mais aussi qu'il "ne faut jamais dire jamais".

L'actuelle Coccinelle avait été lancée en 1998 sous nom de "New Beetle", alors même que le modèle originel était encore produit au Mexique. La fabrication de la Coccinelle première du nom dura en effet jusqu'en 2003, un record de longévité pour un véhicule imaginé durant la seconde guerre mondiale.

La nouvelle Coccinelle s'est vendue à hauteur de 42 909 exemplaires dans sa version berline en France. Sa carrière commerciale y a toujours été discrète. A son apogée, en 1999, seulement 6196 unités avaient trouvé preneur. La sortie de la nouvelle version en 2012 avait permis à VW de retrouver des volumes qui s'exprimaient en milliers, mais dès 2016 (1886 ventes), la pente s'était irrémédiablement inversée.

Si la carrière commerciale de la Coccinelle n'est pas celle d'un immense succès, elle a toutefois ouvert une brèche dans laquelle deux autres constructeurs se sont engouffrés. Mini (en 2001) et Fiat (en 2007, avec la 500) ont su eux aussi surfer sur la vague du "néo-rétro" qu'avait initiée Volkswagen avant eux.