"World’s Most Ethical Companies 2019", en voici une belle distinction. Surtout si la reconnaissance se lisse sur plusieurs années. Comme en 2017 et en 2018, Volvo vient d’être élue parmi les 128 entreprises les plus éthiques au monde par l’institut mondial Ethisphere. Le constructeur suédois est le seul représentant dans la catégorie automobile avec Aptiv (Royaume-Uni), Cummins (Etats-Unis) et Oshkosh (Etat-Unis).

« La responsabilité est l’un des piliers de notre culture d’entreprise et nous la plaçons au cœur de nos pratiques commerciales. C’est pourquoi nous la promouvons activement, tant auprès de nos employés qu’auprès de nos partenaires. L’éthique n’est pas seulement une obligation morale, c’est aussi une manière de donner du sens à notre activité tout en attirant – et en fidélisant – les meilleurs talents dans l’entreprise », souligne Maria Hemberg, directrice juridique et présidente du comité de développement durable de Volvo Cars.

Volvo Cars s’appuie notamment sur sa charte interne "Our code, How we Act" mais aussi sur un code de conduite à destination des partenaires commerciaux. Ces deux documents seraient fondés sur des normes et des conventions internationales définissant les principes auxquels doivent se conformer ces hommes et femmes du groupe dans le cadre de leur environnement de travail. Aussi, des formations sur les pratiques éthiques ont été mises en place.