En déplacement à Albi le jeudi 20 septembre 2018 pour l’inauguration de la concession Volvo du groupe Grimal, Yves Pasquier-Desvignes, président Volvo Cars France, poursuivait le lendemain sa tournée du réseau à l’occasion des journées d’essai V60 organisées par le groupe Priod (du 21 au 23 septembre). Plus gros distributeur Volvo de France (1 700 à 1 800 unités par an) via sa plaque Actena Automobiles, qui comprend sept concessions*, le groupe familial attendait entre 200 et 300 clients particuliers et gestionnaires de parcs ainsi que des prospects désireux de tester le nouveau break.

« La clientèle Volvo est très attachée à ce type d’opération, à la fois exclusive, qualitative et personnalisée, confie Éric Scemama, directeur d’Actena Automobiles. Après des essais dynamiques, nous avons dans les semaines qui suivent un retour assez important, mais je ne saurais pas déterminer avec précision un taux de transformation ».

10% des ventes de Volvo France


Selon Yves Pasquier-Desvignes, ce dispositif s’inscrit dans une dynamique nationale visant à promouvoir les essais des modèles de la marque aux côtés d’essayeurs professionnels. Arrivé dans le réseau en juillet dernier, le nouveau break V60 est véritablement poussé par les distributeurs depuis le mois de septembre 2018. En Île-de-France, un peu plus de 50% des ventes du modèle sont réalisées auprès des flottes.

Avec cette deuxième génération du Volvo V60, dévoilé lors du salon de Genève 2018, la marque suédoise vise un volume de 2 000 unités sur une année pleine, soit une part de 10% de ses ventes globales en France. « Le segment du break représente certes des petits volumes sur le marché français mais il est amené à gagner en attractivité en raison des nouvelles réglementations drastiques qui vont impacter le marché des SUV », juge Yves Pasquier-Desvigne. Le modèle s’articule aujourd’hui autour de deux motorisations diesels : D3 de 150 ch et D4 de 190 ch. La motorisation hybride rechargeable T8 viendra renforcer l’offre en début d’année 2019, complétée plus tard par une version 4 roues motrices proposée avec le moteur D4.

19 000 livraisons en 2018


Yves Pasquier-Desvignes président Volvo Cars France
Yves Pasquier-Desvignes, président Volvo Cars France
« Nos modèles XC60 et XC90 en hybride rechargeable rencontrent un tel succès qu’ils absorbent l’ensemble de la production. Nous ne pouvons plus livrer de T8 en 2018. Il nous a donc semblé plus sage d’attendre 2019 pour le V60 plutôt que de frustrer encore davantage nos clients », informe Yves Pasquier-Desvigne. La motorisation hybride rechargeable pèse environ 60% du mix de vente sur le XC90 et entre 50 et 60% sur le XC 60. « Nous faisons clairement de la conquête avec cette motorisation et nous le constatons au profil des véhicules repris », souligne Eric Scemama.

Selon le président de Volvo France, le moteur hybride rechargeable devrait représenter une vente sur deux du V60 à partir du milieu de l’année 2019.

Malgré la fin de vie des S60 et V60, bien compensés par les performances des XC60 et XC40, Volvo est bien parti pour réaliser un nouvel exercice de haute volée. « Nous ne serons pas loin des 19 000 véhicules livrés, soit une progression située entre 12 et 13% par rapport à 2017, sur un marché hexagonal qui devrait augmenter de 5% en 2018 », conclut Yves Pasquier-Desvigne.

*Mirabeau Paris 16e, Neuilly-sur-Seine, La Garenne Colombes, Port-Marly, Versailles, Maurepas et Buchelay