Dans un brouhaha des plus éloquents, certains travaillent rapidement, d'autres communiquent leur stress ou encore abandonnent,... les candidats de la WorldSkills France 2018 en voient de toutes les couleurs pendant trois jours.
Également appelée l’Olympiades des métiers, cette compétition française (finale nationale) qui réunit environ 700 jeunes apprentis pour 57 métiers s’est déroulée cette fois-ci à Caen, en Normandie, au sein du parc des expositions, du 29 novembre au 1er décembre 2018. Et les 59 candidats du pôle automobile se sont aussi tous surpassés sur les cinq métiers en compétition : peinture, tôlerie-carrosserie, technologie automobile, mécanique motocycle et véhicule industriel. Plus de 25 000 spectateurs ont déjà assisté à la première journée.

"Des épreuves presque irréalisables"

worldskills métiers france automobile
Les Olympiades des métiers à Caen
worldskills métiers france automobile
Pôle automobile des Worlskills France à Caen

« Pendant cet événement, nous voulons valoriser les métiers de l’automobile parce qu’il y a un public mais ce n’est pas qu’un outil de com’ ou de marketing. Nous visons aussi l’excellence. Les jeunes doivent sans cesse évoluer et se remettre en question. Nous les immergeons donc dans des conditions extrêmes avec des épreuves presque irréalisables et nous récompensons celui qui va le plus loin », assure Jérôme Kuertz, l’expert métier pour le pôle technologie auto. Certes, car d’après les encadrants de l’épreuve tôlerie-carrosserie, les quelques 12 heures d’épreuves se réalisent en temps normal en 20 heures. « Nous cassons les temps car c’est ce qu’on demande dans les garages : qualité et rapidité ».

worldskills métiers france automobile
Métier automobile, catégorie technologie

Outre les présélections, les champions régionaux se sont donc attaqués à plusieurs épreuves pendant trois jours dans leurs catégories respectives.
Voici le détail et une vidéo permettant de se rendre compte de leur investissement: 

Catégorie peinture automobile : 13 candidats et 6 modules (traitement de surface, raccord, masquage, colorimétrie, décoration et pose de stickers).
Catégorie technologie automobile : 13 candidats et 5 modules (boîte de vitesse, injection essence, métrologie, diagnostic freinage et diagnostic électricité).
Catégorie tôlerie-carrosserie : 14 candidats et 6 modules (mesure, échanges éléments soudés, redressage, airbags, longeron, capot alu).

Un seul sera choisi pour aller à Kazan

A l'issue de ces Olympiades des métiers (fin le 1er décembre 2018), une autre compétition, automobile en l'occurrence, se lancera puisque le premier gagnant n'est pas le seul à être assuré d'intégrer l'équipe de France des métiers, laquelle participera à la compétition internationale WorldSkills à Kazan (Russie) en août 2019. Ce sont donc "le médaillé d'or et le médaillé d'argent" qui partiront en formation pour se perfectionner davantage.

En février, le meilleur d'entre eux sera choisi pour représenter la France dans leur catégorie respective. Selon Nicolas Gelot, expert adjoint pour la peinture, "les candidats gagnent deux ans en maturité professionnelle et profite d'un tremplin international". 

worldskills métiers france automobile
Un candidat en train de concourir pour la catégorie tôlerie-carrosserie
worldskills métiers france automobile
Glasurit est pour la première fois partenaire de WorldSkills France

L'Anfa,organisme de formation pour l'automobile, soutient WorldSkills France depuis plus de 25 ans et ne compte pas s'en écarter. "Nous voulons permettre aux jeunes de se projeter et de faire valoir leurs compétences. Le nombre d'apprentis augmente sans cesse, ce qui veut dire que nous avons réussi à expliquer le métier et à faire comprendre qu'il y avait besoin de main d'oeuvre. Mais, notre mission désormais est de challenger ces jeunes et de les faire rester dans cette voie d'apprentissage pour qu'il puissent progresser", souligne Christelle Sureau, conseillère pédagogique de l'Anfa Orléans.
>> Lire aussi Formation automobile : +4,2% de jeunes pour 2017-2018

Et les grands gagnants sont...

Les 45e Olympiades des Métiers ont récompensé leurs gagnants à l'issue des trois jours de compétition. Voici les vainqueurs pour le pôle automobile :

  • Tôlerie-carrosserie : Arnaud Marandet de Bourgogne-Franche-Comte, 746 points, gold et Edouard Berthelier, Grand Est, 742 points, silver.
  • Technologie automobile : Kévin Muller, Grand Est, 943 points, gold et Maxime Alain Sébastien Varo, Occitanie, 840, silver. Kevin Muller a obtenu le Prix de l’Excellence EDF, qui récompense le candidat ayant obtenu le plus de point sur la compétition tous métiers confondus.
  • Peinture automobile : Anthony Bourgeade, Nouvelle-Aquitaine, 732 points, gold et Hugo Bouvier, Bretagne, 731 points, silver.